Département
Alpes Maritimes

Sur la Côte d'Azur plus qu'ailleurs, il y a des acquéreurs ou le prix reste secondaire. Ainsi, à Nice, l'attrait du littoral et la rareté du foncier provoque une spectaculaire hausse des prix de l'immobilier. Il ne faut pas oublier que l'agglomération niçoise est la plus chère des grandes villes après Paris mais qu'elle est la plus abordable des stations azuréennes, à l'exception du front de mer ou les prix des logements triplent. Cette augmentation des prix des habitations affecte notamment les petits budgets à faible pouvoir d'achat. Ils sont donc contraints de s'éloigner du centre ville dans des communes comme Saint Laurent du Var, Cagnes-sur-mer ou Villeneuve-Loubet. La hausse affecte aussi des communes plus éloignées telle que Carros.

Le département des Alpes Maritimes (06) offre une grande diversité de logements : on trouve des studios ou deux pièces pour investisseurs ainsi que de magnifiques demeures avec vue panoramique sur la Baie des Anges, piscine, en bref, toutes les prestations de luxe exigées par une clientèle fortunée. Si les Italiens et les Russes sont moins présents dans la région, ce sont les britanniques, les belges, les allemands et les scandinaves qui font monter les prix. C'est grâce à l'aéroport de Nice que cette clientèle internationale peut venir passer ses vacances sur la Côte d'Azur.

Il faut noter que ce regroupement de communes est peu accueillant pour les classes moyennes qui n'ont pas les moyens de suivre l'explosion des prix au mètre carré. Depuis peu, un ralentissement des transactions immobilières, notamment pour les produits moyens et bas de gamme, implique une accalmie dans les quartiers les plus populaires.

Les quartiers les plus connus de Nice :

Cimiez est l'un des quartiers les plus chics de Nice. L'offre constitue un grand nombre d'immeubles bourgeois, d'hôtels particuliers divisé en appartements, de petits immeubles et de belles copropriétés modernes. On y trouve très peu de petites surfaces. Les prix passent du simple au double en fonction de la vue de l'habitation, de son étage, de son exposition, de la présence ou non de terrasse ainsi que du calme environnant.

Le Mont Boron est un quartier très atypique : la demande est 80 % étrangère tout comme dans le Triangle d'Or (Beaulieu-sur-mer, Villefranche-sur-mer, Saint-Jean Cap-Ferrat). Les acheteurs restants sont des seniors locaux ainsi que des acquéreurs lyonnais et parisiens. L'essentiel de l'offre réside dans des hôtels particuliers, des villas Belle Epoque ainsi que des résidences modernes de standing.

Le vieux Nice est le cœur de la ville. Il connaît une recrudescence de son marché, notamment pendant la période estivale. Ce sont souvent des biens immobiliers nécessitant des travaux car les appartements sont sombres, sans balcon ni parking. Ils attirent une clientèle jeune et étudiante pour qui la vie nocturne du quartier reste l'élément majeur.

Les quartiers des Musiciens et du Carré d'Or sont réputés pour leurs magnifiques immeubles bourgeois et Art Déco dans un emplacement calme au centre de la ville. Il est aussi le refuge des italiens résidant dans l'agglomération niçoise. La majorité du parc immobilier se compose de petites surfaces, très appréciées pour la location saisonnière. Le problème majeur reste celui du stationnement : de rares parkings sont à la vente au environ de 20.000 euros.

C'est dans le quartier de la Libération ou l'on trouve une large offre dans l'ancien et le plus récent : des maisons de ville, des immeubles d'après guerre et des programmes modernes avec terrasse et piscine. Les transactions y sont plutôt locales car ce secteur n'est pas très apprécié par la clientèle internationale.

Riquier est le quartier typique de l'est niçois. Avec son lifting urbain, il attire une population active, travaillant souvent à Monaco. En prolongation du port, la plupart des habitats ne dispose pas de vue sur la mer.

Le parc immobilier de Lépente Notre-Dame est riche de magnifiques bâtiments Art Déco et haussmanniens avec de beaux volumes. La ville de Nice tâche de restaurer les façades de nombreux immeubles et de réhabiliter des logements vacants dans un but social.

L'arrière pays niçois :

Une des seules possibilités de devenir propriétaire dans les Alpes Maritimes (06) est de remonter dans l'arrière pays, quitte à faire un long trajet pour se rendre sur son lieu de travail. Certains même viennent jusqu'à Saint-Martin-Vésubie, à 65 km de Nice, pour trouver leur résidence principale. Les acheteurs sont lassés des grandes copropriétés et sont en manque de verdure et d'authenticité. Ce sont des communes reculées comme Saint-Cézaire sur Siagne, Saint Vallier de Thiey, Contes, Tourrette Levens, qui voient arriver des locaux en quête d'un habitat rural.

Cependant, l'offre n'est pas extensible et la rareté des terrains ne permet aux agences immobilières que de proposer des maisons individuelles et des maisons de village, souvent à restaurer. Certaines communes excentrées charment les acquéreurs : c'est le cas notamment de Villefranche-sur-mer et de Cagnes-sur-mer qui, avec leur attrait pittoresque, répercutent la hausse sur les prix de l'immobilier.

Antibes, Cannes et Grasse :

Une pénurie de biens immobiliers à envahit Antibes, la seconde ville du département. Les logements à la vente se font rares et les locations sont pratiquement inexistantes. La clientèle étrangère achète environ 70% du marché de luxe, notamment dans la vieil Antibes. Le nord reste plus accessible et séduit les actifs de Nice et Sophia-Antipolis, effarés par le coût d'un logement à Valbonne, Mougins ou Biot.

A Cannes, le contraste est très significatif du marché départemental avec un marché haut de gamme inaccessible pour les locaux et une difficulté pour les classes moyennes à se loger. Les locations sont la plupart du temps saisonnières et les habitants sont souvent contraints à acheter. Pour les villas, rares sur Cannes, il faut chercher du côté de Mougins.

Grasse est la commune la moins chère des Alpes Maritimes, bien que pour le moment la ville n'échappe pas à la tendance actuelle de la hausse. Les possibilités de construction y sont rares c'est pourquoi il faut s'éloigner du côté de Peymeinade si l'on veut dénicher un terrain à bâtir.