Département
Bas-Rhin

Préfecture du Bas-Rhin (67), Strasbourg a connu entre les années 2000 et 2005 une augmentation des prix du marché de l'immobilier de l'ordre de 60%. Des sommets ont été atteints et la difficulté pour devenir propriétaire demeure constante. Les banques deviennent hésitantes et bon nombre de négociateurs immobiliers voient leurs clients ne pas obtenir leur prêt.

Les agents immobiliers constatent donc une baisse significative de leur activité : les stocks augmentent, les durées de transactions s'allongent et la différence entre le prix affiché et le prix de vente est souvent surprenante. Les agences immobilières se voient même obligées dans certains cas de refuser des mandats, tellement les vendeurs souhaitent obtenir une plus value confortable. Les promoteurs ayant peu construits ses dernières années, l'offre de programmes neufs à Strasbourg est quasi nulle et les rares logements se vendent à des prix démesurés.

L'offre locative de Strasbourg :

Concernant la location, l'offre est importante et les loyers élevés. Les locataires à la recherche de petites surfaces ne rencontrent pas de problème tandis que les grands appartements restent très rares. Il faut noter qu'environ 50% du parc immobilier est constitué de studios et de deux pièces. Ceci s'explique par l'achat d'habitations de grandes tailles qui, par la suite, ont été divisées en plusieurs lots pour une meilleure rentabilité. Les petits budgets s'orientent donc vers la collocation, très tendance actuellement.

Les quartiers de la ville :

L' hyper centre de Strasbourg diffère de celui des autres mégalopoles françaises : sa clientèle n'est pas forcément bourgeoise et la population est plutôt atypique. Le quartier de l'Orangerie est le plus chic de l'agglomération, avec ses immeubles haussmanniens, ses maisons de maître et ses hôtels particuliers. Dans le quartier de l'Esplanade, on trouve beaucoup d'acquéreurs qui ont vendu leur villa à l'extérieur de Strasbourg, à Lingolsheim, à Mittelhausbergen ou à Oberhausbergen par exemple, et qui souhaitent s'installer dans ce quartier pour leur retraite. Malgré son architecture grisâtre et uniforme, l'Esplanade attire de nombreux acheteurs car il dispose d'une parfaite localisation.

Le quartier de la gare connaît un engouement nouveau dû à l'effet TGV. C'est ici que la hausse des prix est la plus significative, notamment grâce à la rénovation de nombreux immeubles. A Neuhof, les acheteurs peuvent encore se loger à des prix raisonnables. Il séduit les primo accédants et les jeunes foyers. Largement constitué de logements sociaux, il a depuis quelques temps subi une restauration urbaine et se dirige vers une mixité sociale. Les promoteurs y bâtissent de petits collectifs avec parkings en sous sol et jardins, ainsi que des lotissements de maisons mitoyennes.

Les environs strasbourgeois :

En périphérie, le marché immobilier reste actif avec l'offre plus importante de constructions neuves. Cependant, la pénurie de foncier n'épargne pas les environs de Strasbourg car les municipalités ne dégèlent pas les terrains à bâtir isolés et sans infrastructures à proximité. En proche périphérie, à Eckbolsheim, à Schiltigheim et à Wolfisheim par exemple, l'offre a tendance à être proche de celle de Strasbourg. Mais dès que l'on s'éloigne vers Sélestat, Haguenau ou Erstein, le marché se décomplexifie.