Département
Charente Maritime

Site hautement touristique en haute et basse saison, le département de la Charente-Maritime (17) est connu de tous pour ses belles plages atlantiques et son climat océanique. Ce département est le refuge des touristes modestes, qui arpentent les plages en plein mois d'août, ainsi que des personnes aisées qui souhaitent acquérir une résidence secondaire pour passer quelques vacances tout le long de l'année.

La Charente-Maritime propose un marché immobilier accessible pour la grande majorité des acquéreurs, excepté quelques secteurs côtiers ainsi que les quatre îles du département (l'île de Ré la plus réputée, l'île d'Oléron, l'île d'Aix et l'île Madame) qui affichent des prix de vente exorbitants. Le constat est le même pour le marché locatif, à l'année ou saisonnier. L'arrière pays est aussi très apprécié par les résidents à la recherche de calme et de prix compétitifs. On y trouve de belles maisons de caractère à rénover à des prix abordables à proximité des autoroutes et des gares pour se rendre rapidement dans les grandes communes du département.

L'hyper centre de La Rochelle :

Avec ses quatre ports maritimes et son patrimoine historique, La Rochelle séduit les vacanciers ainsi que les résidents souhaitant s'installer sur la côte atlantique, à long terme ou pour quelques semaines dans un pied à terre. Néanmoins, les transactions de l'agglomération se concentrent essentiellement sur un marché de résidences principales. C'est dans le centre ville que viennent se loger les acquéreurs fortunés. L'attrait du vieux port et l'agitation continue de ce quartier implique la cherté des logements. On y trouve des appartements de petite surface (studio, T1, T2 et T3) et des maisons bourgeoises. Un grand effort de rénovation a été observé mais on peut encore dénicher un habitat à restaurer à moindre coût. A noter que la majorité des appartements ne possède ni garage, ni ascenseur.

Les quartiers de la commune :

Le quartier de la Genette dispose d'un parc immobilier varié, tirant cependant vers des prestations haut de gamme. Les agences immobilières de ce quartier huppé proposent en majorité des logements anciens, des belles demeures d'une centaine de mètres carrés avec jardin et des maisons de maître. Une clientèle de plus en plus jeune vient envahir les quartiers de Fetilly et de Beauregard, autrefois tranquilles, à la recherche d'une maison de ville.

Le quartier des Minimes, avec son urbanisme contemporain, a subi une grande transformation ces dernières années. Ce grand boom a permis aux promoteurs de construire des centaines de résidences et lotissements neufs, afin d'accueillir les habitants dans un quartier de nouvelle génération. En 2008, le foncier est très rare dans ce secteur et un phénomène de saturation a envahi ce micromarché. Le quartier de Tasdon et la commune d'Aytré tracent dans la même direction que le quartier des Minimes : une ascension fulgurante qui attire acheteurs et promoteurs.

De belles opportunités sont à découvrir dans les quartiers de Laleu et La Pallice, qui subissent encore leurs mauvaises réputations. L'essentiel des habitats se compose de logements sociaux, d'anciennes maisons ouvrières et de petits collectifs. Même si ces quartiers populaires ont été rénovés ainsi que leurs parcs immobiliers, seuls les acquéreurs limités s'y logent. Quant au marché de la première et la deuxième couronne, les prix atteignent des sommets et viennent se calquer à ceux du centre de La Rochelle.