Département
Drôme

Avec ses paysages magnifiques et un climat proche de celui du sud de la France mais plus tempéré, la Drôme (26) jouit d'un emplacement idéal entre mer et montagne. De ce fait, de plus en plus de résidents viennent se loger dans ce département où le calme et l'environnement agréable sont de rigueur.

La politique du département :

Le département de la Drôme (26) a instauré une réelle politique concernant le logement en se basant sur les constats actuels : de nos jours, les habitants font face à de grandes difficultés pour accéder à la propriété ou bien même pour trouver un appartement ou une maison en location. Le coût du foncier grandissant de même que le coût des travaux implique l'apparition de programmes immobiliers neufs à des prix de vente élevés. Par conséquent, le prix du mètre carré des habitations anciennes progresse de jour en jour, poussant les acquéreurs à s'installer plus loin des villes ou dans des logements de moindre superficie.

Les logements sociaux :

Les communes du département sont en majorité peu nombreuses à respecter la loi SRU, prévoyant un minimum de 20% de logements sociaux : on a constaté que seulement 12 % des résidences principales sont des HLM. Cependant, la demande pour les logements sociaux est de plus en plus forte car environ 70% de la population de la Drôme peut y prétendre. Le département doit aussi se pencher sur le parc locatif à loyers maîtrisés, encore trop peu répandu.

Le marché immobilier du département :

La Drôme doit faire face à une explosion démographique depuis quelques années : ceci s'explique, par exemple, par l'installation massive des lyonnais dans le sud du département, contribuant ainsi à la hausse du marché immobilier local. Les besoins en logements neufs entraînent donc un rythme effréné de constructions de lotissements et de résidences neuves.

Préfecture de la Drôme, Valence est idéalement située à seulement 100 km de Lyon. Autant dire que le marché des résidences secondaires dans le secteur est en plein développement, notamment avec une clientèle de parisiens à 2h de Lyon en TGV. Les exclus du Lubéron viennent aussi s'y loger en recherchant des prix plus abordables. On trouve encore quelques maisons ou fermes à rénover mais les opportunités restent rares.