Département
Marne

Dans le département de la Marne (51), Reims a connu comme la majorité des grandes villes françaises une envolée des prix de l'immobilier, donnant de grandes difficultés aux habitants pour se loger. De plus, le boom étudiant progressant peu à peu implique une flambée des loyers dans la ville.

Le cœur de Reims :

L'hyper centre demeure le secteur le plus recherché par les acquéreurs, notamment pour les petites surfaces de type studio, T1 ou T2, qui se négocient à la hausse. Les immeubles aux façades Art Déco sont convoités et ils le sont davantage quand ils se situent dans le triangle d'Or, entre le cours Langlet, le canal et la rue de Venise. Les abords de la cathédrale connaissent eux aussi un fort engouement de la part des acquéreurs potentiels. L'offre est rare surtout pour les maisons de villes ainsi que pour les maisons de maître qui se vendent donc aux alentours du million d'euros.

Les autres quartiers de la ville :

Les secteurs de Moissons, Templiers et Lundy logent la bourgeoisie de la ville. On y trouve des hôtels particuliers et de belles demeures avec des prestations haut de gamme. Ces secteurs disposent aussi de logements neufs.

Au sud de Reims, Saint-Rémi est un quartier agréable de part sa proximité du centre et la présence de nombreux espaces verts. On y trouve des maisons traditionnelles rémoises nommées « les particuliers » à des prix plus abordables qu'en plein centre ville.

En pleine métamorphose, le quartier Clairmarais, autrefois industriel et populaire, a mis à la disposition des acquéreurs plus de 600 logements neufs dans de petites copropriétés de quelques étages à des prix raisonnables pour le marché immobilier local. Situé à proximité de la gare, les agents immobiliers s'accordent à dire que ce secteur est à surveiller pour les années à venir.

Courtancy propose aux accédants à la propriété des maisons, des résidences récentes et des plus anciennes datant des années 70 et 80 qui connaissent un réel attrait. Saint-Anne regorge de petites maisons avec jardins sollicitées par les jeunes et les bobos de Reims. Les foyers plus modestes se tourneront vers la Croix Rouge pour des prix aux mètres carrés plus faibles.

Les rares réserves foncières encore disponibles se situent à Cernay Dauphinot où les promoteurs se sont rués pour construire de petites résidences. Ce quartier dynamique séduit donc les primo-accédants et les jeunes couples.

Les alentours de Reims :

En périphérie, ces sont les communes du sud-ouest de Reims qui ont la côte : dès lors qu'elles sont proches du centre ville et des autoroutes, les prix de l'immobilier flambent, c'est notamment le cas à Tinqueux et à Gueux. Evidemment, les produits exceptionnels se négocient fermement mais proposent aux intéressés une grande superficie habitable, une piscine et un spacieux terrain.

A cinq kilomètres de Reims, Bézannes accueille la nouvelle gare TGV et va construire de nombreuses infrastructures ainsi que des bureaux, locaux commerciaux et logements. Pour obtenir des prix plus raisonnables, les acquéreurs doivent s'éloigner à plus de 25 km pour dénicher une maison ou un appartement finançable.