Département
Rhône

L'agglomération lyonnaise connaît depuis les années 2000 une inflation immobilière sans précédent : les prix au mètre carré ne cessent d'augmenter et les habitants ont du mal à se loger. Depuis peu, un ralentissement de l'activité provoque une stabilisation des prix de l'immobilier : les vendeurs, souvent excessifs dans leurs prétentions, sont en position de faiblesse et les acquéreurs bénéficient eux d'une marge de négociation supplémentaire. Ceci est d'autant plus vrai dans les biens haut de gamme et pour les grandes superficies.

C'est au centre et à l'ouest de Lyon que les prix de l'immobilier sont les plus élevés c'est pourquoi la clientèle se dirige vers l'est et la périphérie pour dénicher un logement en accord avec leur budget. Contrairement à Paris ou à Nice, les agences immobilières effectuent la majorité de leurs transactions avec une clientèle locale, ce qui évite la flambée du marché.

Lyon, quartier par quartier :

La Tête d'Or (III ème arrondissement) est le quartier le plus cher de l'agglomération. On y trouve des biens immobiliers à valeurs sures, avec même des possibilités de plus values. Les quartiers Point-du-Jour, Monplaisir et Monchat sont recherchés par les acquéreurs qui n'ont pas les finances pour se loger dans le Triangle d'Or. A disposition, des résidences avec parc, de petites maisons individuelles et de magnifiques pavillons des années 30.

Avec son important plan de restauration, la Croix Rousse dispose de très beaux immeubles du XVIII ème siècle avec cours intérieures et escaliers en pierre. Les propriétaires des immeubles du quartier ont été contraint à les restaurer intégralement, de la façade en passant par les parties communes et les appartements eux-mêmes. Une offre de logements typiques lyonnais appelés « canuts » est disponible dans ce quartier.

La ville de Lyon a mis en place un important plan de développement urbanistique, notamment à La Duchère. Après la destruction de barres HLM, ce quartier tente de redonner un véritable confort de vie à ses habitants. La ville limite les prix de vente des terrains et impose aux promoteurs immobiliers de répercuter ses économies sur le prix de vente final des logements afin de rendre possible des primo-accessions. Pour dissuader les acquéreurs peu scrupuleux, les propriétaires doivent donner une partie de leur plus value si la revente à lieu avant 5 ans. De la même manière, le quartier Gerland a subit aussi une rénovation : ce quartier industriel a fait place à un complexe scientifique et à des résidences contemporaines très accessibles.

La périphérie lyonnaise :

Même si les plus belles habitations de charme se situent à l'ouest de la ville, à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, à Dardilly ou à Ecully par exemple, c'est vers l'est qu'elle s'étend. Villeurbanne en est le plus net exemple : la deuxième commune du Rhône (69) est la première bénéficiaire de la pénurie de foncier sur Lyon. Elle offre des logements neufs beaucoup plus accessibles à quelques pas du centre de la métropole. C'est le cas aussi à Meyzieu, Bron, Saint-Priest et Rillieux ou les constructeurs se déplacent pour y implanter leurs programmes.

La location et les logements sociaux :

Le marché locatif trouve un certain équilibre avec la nouvelle offre d'habitations neuves dont les investisseurs restent friands. Une nouvelle loi concernant les logements sociaux permet aux organismes HLM d'être prioritaires lors de cessions d'immeubles ou d'appartements. De plus, pour toute nouvelle construction, le permis de construire n'est délivré à condition que le quart des appartements soient des logements à but social.

Habiter autrement :

Les agents immobiliers du Rhône pourront vous aider dans la recherche de votre futur habitat. Ils pourront aussi faire face à des demandes beaucoup plus atypiques. Dans le département, de nombreux ateliers ou friches industrielles peuvent être aménagés en lofts spacieux. De même, si vous voulez de beaux parquets d'époque, des boiseries ou une cheminée, ils vous proposeront aussi des châteaux, des manoirs, des maisons de maître et des propriétés pour un budget avoisinant les 600.000 euros.