Département
Savoie

Chambéry, la capitale de la Savoie n'est elle aussi pas épargnée par la hausse des prix de l'immobilier. On ne peut que constater une crise du logement dans le département 73 et plus particulièrement dans l'agglomération chamboise. Le pouvoir d'attraction grandissant de cette commune et la rareté des terrains font que les prix au mètre carré ont fortement augmentés.

La mairie s'est donc fixé un objectif très ambitieux : construire environ 1500 logements neufs par an pour faire face à cette pénurie en habitation. Le problème en Savoie est aussi le coût de la construction : en effet, les promoteurs immobiliers s'accordent à dire que la construction d'un immeuble ou d'un lotissement est 20 à 30 % plus cher que dans les autres départements.

Les prix des maisons et appartements de la capitale savoyarde sont très inférieurs à ceux pratiqués à Annecy en Haute Savoie. Cet écart provoque une migration de la population vers Chambéry, ce qui ne fait qu'accentuer la flambée des prix de l'immobilier. Alors, comme dans la plupart des grandes villes, les habitants de Chambéry s'éloignent peu à peu du centre ville pour pouvoir acquérir le logement de leurs rêves. Ce sont alors les communes comme Albertville, Aix les Bains et Yenne qui voit leur environnement se métamorphoser petit à petit avec l'apparition d'immeubles de standing, de villas et de lotissements.

Courchevel :

Autrefois station populaire des Alpes, Courchevel est maintenant la station de ski la plus tendance : elle est envahie par une clientèle fortunée et en grande majorité internationale. Elle est la plupart du temps à la recherche de biens immobiliers d'exception : chalets de grande superficie avec des prestations dignes des plus belles habitations du monde, rien n'est trop beau pour ces riches occupants qui n'ont souvent pas de limite dans leur budget. Les prix au mètre carré varient entre 7000 et 25000 euros en fonction de l'emplacement du chalet. Le problème pour les agents immobiliers est de dénicher le bien de prestige car les produits de cette exception ne sont pas très courants.

Il faut quand même noter que Courchevel est constitué de 4 villages (Le Praz, Courchevel 1550, Courchevel 1650 et Courchevel 1850) qui ont des caractéristiques et des prix tout à fait différents : le marché immobilier est très spécifique à chacun des sites. Par exemple, Le Praz va attirer d'avantage une clientèle à la découverte de la nature et d'une ambiance plus familiale. Les agences immobilières vous proposeront donc des maisons de village à des prix plus corrects. Les marchés de Courchevel 1550 et 1850 sont sensiblement les mêmes en terme de prix.

Dans le neuf, les promoteurs ont construit des hôtels et des résidences touristiques pour une clientèle moins haut de gamme. Ces petits appartements neufs ont pour but un investissement locatif peu risqué étant donné la forte demande de locations saisonnières. Méribel propose des appartements et des maisons 20% moins cher que sa voisine Courchevel tout en conservant la qualité haut de gamme.

Les Arcs et La Plagne :

Les stations des Arcs et de La Plagne ont succombé à la hausse du marché immobilier. La plupart des logements proposés à la vente sont des studios ou des deux pièces. Cependant, on constate que le marché de ce secteur s'essouffle : les acheteurs recherchent des grandes surfaces et l'offre est plus importante que la demande. Les transactions deviennent donc plus compliquées et s'espacent dans le temps. La station de ski des Arcs fait partie du village de Bourg-Saint-Maurice. Son architecture est très originale : les logements n'ont pas de vis-à-vis (construction en étages) et la vue sur la montagne est préservée par de grandes ouvertures sur l'extérieur par l'intermédiaire de baies vitrées et de balcons. Mais le plus important dans l'urbanisme de cette ville est la conservation de son authenticité : les constructeurs ont allié éléments traditionnels et immobilier neuf.

Les autres stations de ski :

Les stations de Val Thorens, des Menuires et de Val d'Isère ont une architecture plus ancienne. En rénovant petit à petit leur parc de logements, elles s'adaptent au marché immobilier actuel, à savoir de plus grands habitats. La conséquence est bien évidemment la hausse des prix de ce secteur.

.