Département
Seine-et-Marne

Plus grand département d'Ile de France, la Seine et Marne (77) est aussi celui où les prix de l'immobilier sont les plus élevés. Ses nombreux attraits tels que l'environnement résidentiel qu'il propose, la bonne desserte de ses communes et son patrimoine architectural font de la Seine et Marne un département attractif qui séduit les acquéreurs à la recherche du petit pavillon avec jardin. Tandis que les maisons affichent des prix de vente inabordables, il demeure le seul département de grande couronne où l'on peut encore bâtir sa villa. Evidemment, ce sont les zones les mieux desservies qui sont prisées par une population travaillant souvent à Paris et ses environs.

Le marché immobilier n'est pas homogène : on remarque par exemple que plus l'on se rapproche de la capitale, plus les tarifs augmentent. Le nord ouest est le secteur le plus dynamique avec notamment les communes de Bussy-Saint-Georges et Pontault-Combault qui demeurent les plus chères du département. Des villes telles que Marne-la-Vallée ou Chelles ont connu elles aussi de très fortes hausses. Le sud ouest est plus résidentiel comme à Melun ou à Fontainebleau. Le coté ouest est beaucoup plus accessible et ses communes d'avantages rurales mais elles souffrent de leur éloignement de Paris et de leur mauvaise desserte. Toutefois, certains micromarchés comme celui de Bois-le-Roi subsistent encore dans le département de la Seine et Marne (77).

Melun : Préfecture du département

Avec l'arrivée croissante de nouveaux habitants tels que de jeunes couples et de quelques retraités, la ville de Melun possède un marché immobilier très dynamique. La simple observation du nombre important d'agences immobilières retrace l'agitation du marché local. Chargés d'assurer l'intermédiaire dans les transactions immobilières entre le vendeur et l'acheteur, les agents immobiliers peuvent vous fournir une aide précieuse dans la recherche de votre futur logement. Alors que les spacieuses villas et les grands appartements ne trouvent pas preneur en raison de leurs prix de vente élevés, les petites superficies du studio au 3 pièces s'arrachent.

Le parc immobilier de Melun est très divers avec ses demeures bourgeoises, ses meulières en pierre, ses pavillons années 30 et ses petites résidences récentes. Cependant, les acquéreurs avec un budget limité ont tout intérêt à s'orienter vers les communes alentours comme Cesson, Dammarie-les-Lys ou La Rochette. Le sud de la ville reste le secteur le plus recherché avec ses deux quartiers côtés de la Gare et du vieux centre. Le marché locatif est fortement alimenté par la présence de nombreux établissements supérieurs et donc de beaucoup d'étudiants à la recherche d'appartements de petite surface.

Chelles : à 15 minutes de Paris

Avec son agréable cadre de vie, Chelles n'a de cesse de séduire les acquéreurs. La conséquence de cet engouement implique le fait que les prix ont doublé en cinq ans, expulsant les foyers modestes au nord de la ville. Avec des tarifs excessifs, les maisons se vendent plus difficilement que les appartements. Depuis quelques années, les programmes immobiliers neufs se multiplient, créant une modernisation totale de la ville.

Fontainebleau : secteur privilégié

Avec son environnement extraordinaire avec d'un côté des hectares de forêt et d'un autre une architecture royale, Fontainebleau attire les cadres parisiens et les retraités. La présence d'un large choix de magnifiques habitations séduit une clientèle parisienne fortunée : ce sont de véritables demeures spacieuses du début du siècle avec grands jardins, des immeubles du XVIIIème et des hôtels particuliers. Empêchant le développement urbain excessif, la ville de Fontainebleau propose très peu de constructions neuves. Pour les budgets plus limités, les communes d'Avon et de Samoreau sont plus bon marché que leur voisine.

Meaux : plus grande ville du 77

Avec son charme provincial, Meaux a connu une faible hausse de son marché contrairement aux autres villes de la Seine et Marne. Les écarts entre les différents quartiers de la ville sont pourtant flagrants. Les quartiers Beauval et Pierre Collinet subissent un fort réaménagement depuis 2005 : les grands bâtiments années 60 ont été détruits au profit de villas et de petites copropriétés avec logements sociaux. Le marché locatif est jeune et dynamique : en effet, de nombreux étudiants viennent se loger à Meaux car les loyers sont faibles contrairement à ceux de la capitale.

Pontault-Combault : en tête des communes les plus chères

Ce sont dans les quartiers côtés de Val-du-Muguet, Bois-la-Croix, le Bouquet et le Village Anglais que la demande d'achat est la plus forte. Le marché immobilier de la ville est essentiellement ciblé sur les lotissements de villas alors que les appartements se font rares. La pression demeure forte sur les biens immobiliers récents.

Provins :

Les acquéreurs sont majoritairement des parisiens ou des habitants de la première couronne à la recherche d'un logement. Les biens atypiques sont très prisés, comme par exemple les demeures du XVIIIème ou les maisons briardes, qui prévalent sur les constructions récentes. En périphérie, les communes de l'ouest sont très en vogue jusqu'à Nangis.