Département
Yvelines

Troisième département le plus cher d'Ile de France, les Yvelines (78) est une destination de prestige pour les familles aisées. Il est vrai qu'il offre à une trentaine de kilomètres de Paris une qualité de vie très agréable avec ses châteaux, ses parcs et son passé historique. Même si les prix de l'immobilier sont hissés vers le haut par ses biens haut de gamme et sa clientèle fortunée, les écarts subsistent en fonction des villes. On y trouve de vieilles villes avec ses bâtiments d'époque aux côtés de communes plus récentes avec ses lotissements et ses constructions neuves.

Versailles : Préfecture des Yvelines (78)

Avec son patrimoine architectural, Versailles a su conserver sa réputation bourgeoise et son environnement appréciable. Ses tarifs immobiliers historiquement élevés implique une demande sélective des acquéreurs, notamment dans les deux quartiers luxueux de Notre-Dame et de Saint-Louis, où l'on trouve majoritairement des appartements anciens et des hôtels particuliers avec cheminées, parquets d'époque et moulures. Le quartier de Montreuil séduit les acheteurs indécis avec son parc immobilier d'appartements et de maisons, en ancien ou en neuf. Le quartier de Clagny-Glatigny est aussi prisé avec ses villas contemporaines. Moins appréciés, Montreuil, Porchefontaine et Chantiers présentent des prix de vente moins élevés, et ce dernier recevra prochainement un réaménagement urbain.

Saint-Germain-en-Laye : commune en vogue

Sa localisation géographique idéale et ses atouts considérables tels qu'une multitude d'écoles réputées font de Saint-Germain-en-Laye une ville où il fait bon vivre. La rareté du foncier de l'agglomération permet aux agences immobilières de ne présenter qu'en majorité des pavillons avec jardin de la fin du 19ème siècle au début des années 30. Pour dénicher des logements plus abordables, il vaut mieux se tourner vers les quartiers de la sous préfecture et de Bel Air.

Rambouillet : marché immobilier dynamique

Les primo accédants ne pouvant pas se loger à Paris, à Versailles ou à Saint Germain en Laye se reportent facilement sur la commune de Rambouillet. Son parc immobilier est constitué majoritairement de maisons individuelles, très recherchées, et les programmes immobiliers neufs restent peu nombreux. L'offre demeure insuffisante face à l'arrivée grandissante de nouveaux habitants. Le must de Rambouillet se situe dans le quartier du Plateau avec ses maisons en meulières.

Le Vesinet, Croissy-sur-Seine et Chatou :

Les amateurs de grandes demeures anciennes avec de vastes jardins se tournent facilement vers Le Vesinet. On trouve aussi des villas moins onéreuses au nord de la ville et des appartements dans le centre. Commune très sollicitée de par sa proximité de Paris et son atmosphère plutôt calme, Croissy-sur-Seine offre peu de bonnes affaires avec son marché limité. Chatou, quant à elle, dispose de logements plus divers tels que des appartements de différentes superficies, des maisons de ville, des lotissements et des collectifs. Les prix de vente varient donc en fonction du bien et de sa localisation.

Les foyers plus modestes se tourneront vers Montesson, Carrières-sur-Seine, Houilles et Poissy où l'immobilier est moins excessif. Poissy reçoit un grand projet de réaménagement urbain, en éliminant peu à peu ses logements HLM pour bénéficier de logements sociaux plus récents.

Montigny-le-Bretonneux et Voisins-le-Bretonneux :

Deuxième bassin d'emploi des Yvelines (78), Montigny-le-Bretonneux propose essentiellement des appartements dans de belles résidences. Plus résidentiel, Voisins-le-Bretonneux fournit de grands pavillons dans ses beaux quartiers comme Port-Royal et des habitations plus modestes à la Sourderie par exemple. Les exclus de ces deux communes peuvent se reporter sur Trappes ou sur Elancourt.

Mantes la Jolie : commune en plein essor

En banlieue nord-ouest de Paris, on trouve la commune de Mantes-la-Jolie avec ses grands parcs et son bord de Seine. Son environnement rural, sa bonne desserte et ses prix accessibles font d'elle une cible privilégiée pour les primo accédants. Dans les quartiers les plus huppés comme celui des Martraits où l'on trouve quelques habitations à colombages ou en meulière, la forte demande provoque une hausse significative des prix. Les constructions neuves se multiplient, notamment dans le centre de la ville.