L'immobilier
Entre particuliers

Se passer d'une agence immobilière

La première raison de se passer des services d'une agence immobilière peut être financière. En effet, ces dernières monnayent leur service autour de 7% du coût total de la transaction ! Pour être concret, sur l'achat d'un bien à 150 000 euros, vous devrez verser en plus 10 500 euros à l'intermédiaire, ce qui représente quand même un petit pécule que vous préférerez certainement dépenser pour l'équipement de votre nouvelle demeure, par exemple.

Mais il va falloir vous dégager du temps. Car une transaction immobilière n'est pas chose aisée, et comporte différentes étapes, de la rédaction, ou du fastidieux épluchage des petites annonces (selon que vous êtes vendeur ou acheteur), à la constitution du dossier de vente, en passant par les visites qu'il faudra arriver à caser dans votre emploi du temps !

Première étape : les petites annonces

Vous pouvez pour cela consulter la presse spécialisée, mais également les canards locaux, sans oublier l'indispensable outil qu'est devenu internet. Si vous êtes vendeur, souvenez-vous au moment de rédiger de la règle des 3 C : soyez clairs, concis, concrets au moment d'écrire votre annonce immobilière. Décrivez le bien que vous souhaitez vendre de la façon la plus claire possible, évitez l'emploi systématique d'abréviations qui peuvent vite devenir un calvaire pour vos lecteurs, sans non plus vous encombrer de fioritures : les termes « exceptionnel, incroyable, unique » sont en effet plutôt rebutants pour ce genre de produit. Enfin, soyez concrets, par l'intermédiaire de photos par exemple, où vous présenterez votre propriété sous son meilleur jour : préférez une journée ensoleillée pour les prises de vue extérieures, pour l'intérieur, faites en sorte qu'il soit le plus coquet possible : il est déconseillé de prendre vos photos après le goûter d'anniversaire de votre bambin.

Seconde étape : les visites

Si vous êtes dans la peau du vendeur, votre intérieur doit être le plus accueillant possible, comme si vous receviez des amis. Pensez également à avoir du temps devant vous afin d'être totalement disponible pour vos visiteurs. Faites cependant attention à ne pas laisser traîner d'objets de valeur : on ne connaît pas forcément les intentions des visiteurs. En résumé, pour être efficace, mettez vous à la place de vos hôtes d'un jour et n'hésitez pas à constituer un petit dossier récapitulatif que vous pourrez leur confier : cela sera du meilleur effet !
Si vous êtes acheteur, la visite va être un moment déterminant… Attention aux coups de foudre, et aux décisions précipitées : prenez le temps de poser les bonnes questions, tout en essayant de détecter d'éventuels vices cachés. A l'inverse, si le logement ne vous accroche pas au premier coup d'œil, faites-vous l'avocat du diable et essayer de voir où se trouvent les « plus ».

Que vous soyez dans la position du visiteur ou du vendeur, c'est à ce moment-là qu'il faut commencer à tenir un carnet de bord : qui a visité, quelles sont les personnes avec qui le courant passe, etc…à l'inverse, pensez à noter avantages et inconvénients des appartements ou maisons visités : deux colonnes « plus » et « moins » et le tour est joué ! Vous aurez ainsi une vue d'ensemble de vos démarches, avant que la confusion ne s'installe...

Troisième étape : le compromis de vente

Une fois tombés d'accord, vous allez passer à l'étape suivante : la signature du compromis de vente. Cela peut se faire devant un notaire, ou sous seing privé, selon les préférences de chacune des parties. Dans les deux cas, vous devrez remettre à ce moment-là à l'acheteur l'ensemble des diagnostics requis (surface Carrez, termites, amiante, plomb, gaz, électricité, performance énergétique…). De son côté, l'acquéreur va réserver le bien, en versant un chèque de 10% du montant total de la transaction. Le dénouement aura lieu le jour de la signature de l'acte définitif.
Il se sera alors écoulé au moins trois mois et vous pourrez enfin souffler ! Et peut-être en profiter pour faire une petite sortie avec vos nouveaux amis, qui ne sont autres que les acheteurs, ou les vendeurs c'est selon, de votre logement !